16.1.15

la roue tourne mon gars #surtoutchezpierrerichard

Je vois le même toubib depuis 30 ans, il a tout subi de ma part, les crises d'asthme à répétition d'enfant de parents fraichement divorcés, les tumeurs bénignes sous ongle (si si ça existe), la rougeole à 20 balais "je vais crever faites moi une piqure d'opium!", la gastro (incontrôlée dans la salle d'attente), un paquet de maladies inexistantes, les appels pour un oui ou pour un non, bref je me demande pourquoi je paye un psy je ferais mieux de lui filer la thune à lui on gagnerait du temps, et beaucoup beaucoup de pognon,
Au fil des années c'est même devenu un peu un membre de la famille. Mais une famille un peu spéciale tu vas voir.

Un matin il y a quelques années, mon mari se réveille avec un cube à la place du sexe (putain j'avais déjà perdu ma dignité je crois que je suis en train de m'attaquer à celle de mon mec), tu visionnes une bite carré ou je te fais un dessin? (non oublie le dessin c'est pas une bonne idée), le pauvre découvre donc avec horreur une bite de baudruche, et je te jure que je n'ai pas soufflé dedans,
Ni une ni deux, je l'envoie fissa chez mon toubib qu'il ne connaissait pas
Lorsqu'il rentre du rendez-vous il fait la gueule. Je m'inquiète, j'imagine qu'il va rester comme ça (oui je te rappelle que je peux tout imaginer niveau maladie, je n'ai pas de limite), un ballon de bite entre les 2 cuisses.
Je l'interroge, il me dit que ce n'est rien, mais qu'il n'est pas question qu'il retourne de ce pas chez mon docteur "c'est un vicieux, peut-être même qu'il est gay!!"
Finalement au bout de 10 minutes de conversation rythmée par des "non mais le malade", "il est con ce mec", "tu aurais pu me prévenir" etc j'apprends que le pauvre s'est vu accueilli par un magnifique doigt dans le cul (amis de la poésie passe ton chemin), oui parce que figure toi que chez l'homme il faut toujours vérifier la prostate en cas de gonflement intempestif de l'organe génital.
A ce moment là tu penses bien que j'étais déjà en train de pleurer de rire à imaginer mon mec, confiant, se désaper et voir le doc enfiler un gant et lui demander de gentiment se retourner pour PAF!! le chien!! enfin non PAF mon mari!!
Bref, c'était il y a plus de 10 ans il y a prescription mais la vengeance est un plat qui se mange bien bien glaçé tu vas voir
Il y a 2 jours je vais moi même chez le doc, toujours pour mon problème de dos de vieille, je lui explique un moment donné que je n'ai plus de gynéco, que n'ayant pas fait de frottis depuis presque 2 ans, il faudrait qu'il me donne une ordonnance pour que je le fasse faire en laboratoire.
La conne...
"non surtout pas de labo ce ne sont pas des médecins"
"ah bon, ouai mais 60 balles juste pour un frottis ça m'emmerde un peu"
"je préfère que tu vois un médecin" (va savoir pourquoi il décide de me tutoyer pile ce soir là) (juré sur la vie de mon condechat!) (qui a disparu le pauvre) (il est peut-être mort merde) (mais je te jure que je ne mens pas pourtant) (bref le mec me tutoie (les frottis ça rapproche) et moi la débile grosse confiante j'y vais franco)
"ah ouai mais t'es sur, je veux dire c'est quand même pas sorcier un frottis"
"oui mais en labo ça va trop vite et il faut aussi vérifier ton col"
"mais bon je n'ai plus de gynéco, tu en as une à me conseiller alors?"
"ben non mais je peux te le faire moi ton frottis si tu veux"
".................(putainputainputainputain répondsvitequelquechoseconnasse répondsvitequelquechoseconnasse) aaaah???? tu fais des frottis aussiiiiiiiiiiiii?" (à ce moment là j'ai visionné la grosse bite carrée et mon mari hilare) euh non non oublie je peux pas ce soir j'ai mes règles"
"ok pas de soucis je te prends rdv pour la semaine prochaine, mercredi 18h ça te va?"
Ne cherche pas, je suis restée tellement bloquée que j'ai juste fermer ma gueule et noté le rdv

Il me reste 5 jours pour trouver une excuse en béton.........ou un autre médecin

Mon mec quant à lui, se pisse dessus de rire depuis


12.1.15

liberté égalité fraternité #restonsCharlie

(© Martin Argyroglo)
Cette photo résume parfaitement tout ce qui a été dit, vu, entendu...
Cette semaine noire devenue bleu-blanc-rouge, cette semaine extrémiste devenue tolérante, ce rassemblement national, ce tous-ensemble magnifique et rassurant, cette prise de conscience, ce message d'espérance, cet élan d'amour fraternel

Aujourd'hui vient le temps du débat et des actions,
ne pas oublier, ne pas de nouveau se refermer comme une huitre sur son petit chez soi, son petit univers, son petit selfie...
Nous avons touché le fond mais mis un grand et fort coup de talon...

L'important ce n'est pas la chute... c'est l'atterrissage...souhaitons nous un atterrissage réussi...à l'image de cette photo luttons ensemble contre la barbarie

16.12.14

bref j'ai testé la méditation...



Ces derniers jours, dernières semaines, ouai ok ces derniers mois, 5 pour être exacte, l'ambiance au boulot est invivable, disons plutôt bien pourrie avec un gros S (comme stress). Tu sais que ta boite va fermer, qu'on va te virer (toi et ton mec) (oui parce que nous on kiffe bien se retrouver dans la merde à 2) (on s'aime on partage tout) (on est surtout trop con), mais tu ne sais pas quand, à quel moment. Chaque jour tu es là, chaque jour tu te demandes si on va t'annoncer le courrier fatidique, chaque jour tu y vas mais niveau motivation c'est un peu comme quand ton enfant se réveille au beau milieu de la la nuit, tu sais qu'il faut que tu y ailles mais la vérité t'as plutôt envie de crever, ou de le faire adopter à la seconde où il crie "maman j'ai fait un cauchemar". 
Donc le chômage dans ta famille plane...à nouveau... il est annoncé mais pas encore officialisé...le truc bien vicelard
Parallèlement à cette joyeuseté tu apprends que quelqu'un de proche a choppé cette grosse merde d'enculé, le truc que j'ai du mal à nommer tellement il me fait peur, ça commence par can, et finit par cer.
Niveau automne pourri, on est bon, la barre est positionnée... over the top

La-dessus, ton genou ou plutôt ton ménisque lui aussi a abandonné toute motivation, en gros il est toujours là mais il assure plus le job, disons que ton ménisque il est déjà au chômage. 
Ta paupière se met à bouger toute seule, oui ça t'arrive aussi je sais, mais bon là ça fait 2 mois, et enfin tes reins, tes lombaires pour être précise doivent vouloir rejoindre mon ménisque quelque part au Pôle emploi des organes vitaux.
PARCE QUE OUI avec le moral en berne y'a un truc chez moi qui apparait comme par magie, le lien de cause à effet en quelque sort, ma copine l'hypocondrie
En effet les moments de stress et de déprime (t'as vu je n'écris pas dépression) (je préfère pas l'appeler je la connais cette connasse, il suffit que je l'annonce pour qu'elle rapplique) s'accompagnent chez moi tout naturellement de la peur de la Maladie, c'est le binôme magique : angoisse tapine avec hypocondrie
Je te rappelle que j'ai quelques expériences chez les psy (le dernier s'appelait Colombo et je peux te dire qu'il n'a toujours pas résolu le mystère) (à se demander si il a pas choisi son nom pour attirer la clientèle, fallait trouver un truc)
Donc oui je crois pouvoir comprendre ce qui se passe en ce moment chez moi
la peur se transforme en peur de tomber malade
la mésestime de moi en repli sur moi, et mon moi s'exprime avec mes bobos
finalement il parait que la peur de chopper un truc pour l'hypocondriaque c'est une façon de se protéger, la peur de la maladie c'est plus concret que d'avoir peur tout court, peur du vide, du rien.
Il est clair que je préférerais me protéger avec Lenny Kravitz mais mon cerveau préfère les microbes le con!

Avec l'expérience vient les rides la sagesse (et ta soeur) la connaissance de toi, tu te connais, tu vois venir, tu sens le sol qui glisse, tu n'es plus surpris par toi même. Tu t'attaques au mal. Un peu de magnesium, quelques granules d'homéopathie, des graines de kéfir (googlelise ignare), du sport (enfin du sport sans ménisque c'est comme du nutella sans huile de palme, ça sert à rien), et THE truc à la mode, THE truc qui marche tellement bien chez la blogueuse influente, THE truc sponsorisait par toute la blogosphère, que dis-je par la terre entière, THE truc qui est censé en 2 séances te rendre zen, sereine, heureuse et joyeuse (non je ne parle pas de cupcake), le truc que tout le monde te vend comme la nouvelle drogue, la nouvelle pilule du bonheur, le truc que si tu ne l'as pas fait (avant tes 50 ans) t'as raté ta vie, bref j'ai nommé
LA MEDITATION!!
Alors si tu es arrivée jusqu'à cette ligne (je t'aime) tu te dis que forcément j'ai encore fait mon Pierre Richard
Je ne te jette pas la pierre (pierre) après ma séance de pilates, on peut facilement imaginer que Méditation chez moi rime avec dévastation
Non en fait ça rime avec fion
Parlons peu parlons bien, ça fait 1 mois que je me tape la voix douce et sexy d'Andy Puddicombe ou celle beaucoup moins hot de Christophe André, et j'attends toujours de voir la vie en rose.
Ma famille, elle en revanche, se marre bien, "Maman médite" est un peu devenu le gimmick familial quand je m'absente de la pièce
y compris pour aller aux toilettes.
Alors certes écouter ma respiration, me focaliser sur chaque inspiration-expiration a fini par m'aider à m'apaiser, 
vu que je m'endors comme une merde à chaque fois.
Mais il me semble, tu m'arrêtes si je me trompe, que ce n'est pas là le but essentiel de la Méditation.
Je m'attendais à trouver un peu de réconfort, et dans "réconfort" y'a "fort", mais y'a surtout "con", j'aurais du me méfier. 
La méditation, pour le novice que tu es, ne s'essaye pas n'importe où, n'importe comment.
Parce que s'endormir dans ta caisse en pleine journée devant le portail de l'école et toutes les autres mamans, franchement ça le fait moyen.
S'endormir sur une chaise sur la Croisette et être réveillée par les rires hilares d'une bande d'ados encore moins.
Mais alors s'endormir avant un rendez-vous professionnel important et arriver en retard, tu avoueras que "je m'excuse j'ai voulu méditer 5mn je me suis endormie" c'est carrément la loose