3.7.12

il est ou le pop-corn? dans ton cul! bien sur

Il y a 1 semaine j'ai cru que la fin de mon cul approchait, j'ai donc prié crié tres fort le saint Anu pour qu'il  revienne et 3 boites de Daflon plus tard j'étais sauvée. Dieu merci car je n'avais pas de glacière sous la main.
Du coup j'ai relu avec beaucoup de nostalgie le magnifique post ci-dessous et j'ai pensé à toutes les personnes qui ne me connaissaient pas encore à cette époque ou qui ne connaissaient pas mon cul surtout, et je me suis dit que puisqu'il semblerait que le mojo de l'écriture m'ait définitivement abandonné ce bâtard, je vais te servir du réchauffé ami qui ose encore venir ici (y'a quelqu'un????)
Du réchauffé certes mais du réchauffé de mon cul!
ce qui finalement vaut plus qu'un post tout neuf...nan?

mai 2011 :
Comment te raconter ce que je vais te raconter sans un chouilla de crainte
Il y aura forcément un avant et après ce post,
Dans un sens je suis contente d'être (quasi) anonyme ça m’évitera les quolibets quand je serai célèbre et que j'irai parcourir le monde (attention tu ne ris pas, je te rappelle que j'ai mes règles)

Il y a 2 ans comme chaque été j'étais en vacances en Corse (je ne suis pas riche, je suis Corse ne commence pas j'ai dit), comme chaque année je me gavais de saucisson, de Coppa, Lonzu, Figatellu, arrosés copieusement de Patrimonio, tout ça en plein cagnard et pour ne pas gâcher un si beau corps (auto-persuasion) je m'amusâtes (si) à courir (en plein cagnard aussi) (n'est pas Michel Berger qui veut).
Sauf que....
Sauf que au bout de quelques jours de ce régime Corse, j'ai senti arriver un nouvel ami

Un soir, alors que nous étions en train de nous mettre sur la gueule pour savoir qui avait triché au Baccalauréat (les enfants étaient couchés eux) (le baccalauréat à minuit après quelques bouteilles de rosé en présence de mauvais joueurs ça peut finir mal, sache-le), bref alors que nous devions être à peu près à "va manger tes morts, je te dis que j'ai pas triché tarace!!!", je sens une sorte de gêne au niveau de mon postérieur, comme si d'un coup d'un seul je revivais mon accouchement, non pas cette magnifique sensation de largage d'utérus sous la pression abdominale d'une équipe d'infirmières aussi douces que 15 rugbymen, non plutôt je parle de cette magnifique sensation que mon cul d'un coup avait décidé de nous fabriquer un quintal de pop-corn...
petit rappel wikipedien pour le seul abruti qui voudrait se rappeler qu'est-ce que donc que c'est que le pop-corn :
Lorsque l'on fait chauffer les grains, l'eau contenue dans le granule entre en ébullition et se transforme en vapeur. Elle se concentre alors au centre du granule, repoussant l'amidon en périphérie. Celui-ci, du fait de la température et de la pression, commence à cuire et devient visqueux, permettant l'agglutination des granules entre eux. Aux alentours de 180 °C, comme la vapeur occupe un plus grand volume que l'eau liquide, l'enveloppe est alors soumise à une forte pression (jusqu'à 9 atmosphères) et se rompt subitement. Visuellement, le grain « éclate ». L'eau restante s'évapore, l'amidon est « expansé », alors que l'enveloppe est « noyée » dans l'amidon. Le grain a alors gagné près de 30 fois son volume initial

Ayé tu vois de quoi je parle? oui cher ami mon petit coktail Corse à base de sport-alcool-charcuterie (et non ta gueule je ne parle pas de sodomisation) (j'ai encore du respect pour mes lecteurs)  a transformé mon anU (je sais il y'a un S mais je préfère sans) en champ de maïs soufflés.....
rigole pas encore c'est pas fini
Après s'être donc jetés les feutres et les feuilles à la gueule sur un "mais ta race a toi je t'emmerde avec tes 54 points va chier!!!" final, lesbaccalauréins bacheliers décident d'aller se coucher. Au fond de moi je suis persuadée que c'est le début des emmerdes pour mon postérieur mais je préfère me taire et remettre au lendemain (procrastination Corse) (pléonasme? et alors!)
Je ne vais pas trop m'attarder sur la nuit que j'ai passé, laisse moi juste te dire que je n'ai pas fermé l'oeil, ni visiblement le cul, que j'ai tenté de réveiller mon homme a plusieurs reprises en lui disant que je décédais du derche, sans réaction, mourir du fessier n'étant pas dans ses priorités niveau stress, et que pour tenir les quelques heures qu'il me restait jusqu'au petit matin, j'ai attrapé les pains de glaces de la glacière que je me suis collée dans la culotte, plus exactement dans le cul appelons un chat un chat (non je ne les ai pas remis au congèle au petit matin sois tranquille) (ni dans la glacière)

A 6 h du matin voyant que mon état a empiré j'attrape les clefs de la voiture et je vais SEULE (comme un chien) (un chien qui ne peut même pas poser son derche dans la bagnole!) à l'hôpital le plus proche, c'est à dire à 12 bornes, va conduire 12 bornes sur des routes Corses sur... une cuisse.
Lorsque j'arrive aux urgences, je réalise en voyant la tronche du type endormi à l'entrée que nous sommes en Corse au mois d'août au milieu de nulle part et qu'à part un mec bourré couché sur le sol, attendant de dessaouler naturellement, il n'y a personne.
Le monsieur me regarde d'un oeil suspicieux, pour ne pas dire méchant vu que je viens de lui flinguer sa dernière heure de sommeil et me voila en train de lui expliquer en chuchotant (il n'y a personne mais j'ai ce reflex con de chuchoter quand il s'agit de mon postérieur que veux-tu) que j'ai des hémorroïdes.
Il est 6h du mat, la meuf vient se plaindre d'hémorroïdes, tu la sens la situation de merde.

Abasourdi, camouflant mal son envie de rire, le type me demande d'aller m'assoir "enfin si vous pouvez uhuhuh" en attendant qu'il appel un docteur. Il prend son téléphone et HURLE histoire de réveiller le mec bourré et peut-être le reste de l'hôpital aussi : "il y a une meuf qui a besoin d'un docteur pour DES HEMORROIDES , elle a vachement mal, si ça se trouve elle a fait des folies de son corps mouahahah". A ce stade je te jure que ma repartie s'est envolée, j'ai juste envie qu'on me découpe au niveau du tron ou qu'on fasse un joli collier de perles avec mes nouveaux organes.
Le docteur arrive (les yeux encore collés de sommeil) me demande de me mettre sur le ventre et osculte :
"LA VACHE!!!"
Sur la tête de mon con-de-chat, il a hurlé, j'ai même eu peur qu'il ait trouvé un truc vivant, genre une vraie vache dans mon cul. Et évidemment qu'est-ce qu'il fait ensuite d'après toi?
Portes-ouvertes de mon derche !
Et ouai il rameute le reste de l'equipe médicale pour faire visiter mon cul.
Un des infirmiers d'ailleurs me dit avec grande classe
"vous visualisez une balle de ping-pong?"
"euh ouai"
"ben voila c'est la même chose voir la taille au-dessus, j'en avais jamais vu des comme ça avant"
"des balles de ping-pong dans le cul vous voulez dire?"
"ouai vous devez avoir sacrément mal"
"non non pas du tout, je viens de passer la nuit avec ma glacière dans le derche, j'ai fait 12 bornes toute seule en voiture en conduisant sur une seule fesse et pleurant des 2 yeux, j'ai encore la marque des larmes séchées sur la tronche et la cuisse tétanisée mais je pète la forme, je me demande même si je vais pas vous faire un ping-pong show sans déconner!! MAIS BORDEL MAIS AIDEZ-MOI!!!!!"
La suite? c'est médicale, ça va te saouler, on m'a mis sous intraveineuse pendant 12h, opération impossible, stade trop avancée de thrombose, et je me suis retrouvée dans une chambre d'hôpital seule sans magazine, sans télé, sans batterie sur l'iphone, bref juste mon cul, du pop-corn et moi...

Depuis je regarde les charcutiers Corse avec beaucoup moins d'amour, je n'achète plus de pop-corn et je gifle si on me demande si je veux faire une partie de ping-pong







epilogue : en sortant vers 19h mon homme ne m'attendait pas devant l'hôpital comme n'importe quel mari aimant, je "l'appelate" donc pour l'insulter copieusement, tu me connais je suis un pit-bull, alors imagine un pitbull avec double couille au derche! et tu sais ce que me reponds le mari :
"putain j'avais perdu mon alliance dans la mer j'ai été obligé de demander l'aide de toute la plage pour la retrouver, je leur ai dit que si je la retrouvais pas CA TE FERAIT MAL AU CUL!!!ahahahah"

38 commentaires:

  1. Aouch !!!! Une petite bouée t'a-t-elle été gentiment prêtée pour le reste de l'été ???!!
    Ou une raquette de badminton peut être ? (pour changer un peu)
    Ok je sors ...
    Bob, pétée de rire :)))

    RépondreSupprimer
  2. Quelle histoire, on te retrouve bien là.
    désolé mais j'ai trop ri c'est pas beau de se moquer!!!!

    RépondreSupprimer
  3. "genre une vraie vache"...j'vais pas m'en remettre!! J'peux pas éclater de rire au taff du coup j'en pleure! Hilarant ton post, merci!
    Carine

    RépondreSupprimer
  4. 'Tain, je me suis grave fendue la gueule !

    Roca, ou l'auto-dérision avec la manière.

    RépondreSupprimer
  5. ouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuh yeah!

    Mais franchement, tu les collectionnes! C'est dingue!
    Par contre, ce qui est cool avec les hémoroïdes c'est que tu peux rouler fond de balle sur l'autoroute, si tu as un PV, tu peux essayer de le faire sauter avec le rapport du medecin... (vécu!) mais bon les routes en Corse, ça doit etre sévère quand même!!!

    En tous cas, des barres des barres encore des barres!!! ;-)!

    Besos J.

    RépondreSupprimer
  6. Putain j'ai failli m'étouffer avec mes tortellini :D muahahahaahah

    RépondreSupprimer
  7. Mais naaaaaaaaaaaaaan ! Ptain le degré zéro de la pudeur ! Mais la medaille d or du post le plus drole du monde !!!!
    Opio

    RépondreSupprimer
  8. Ahahah je pleure de rire! Du coup j'en viens à m'étouffer, car étant censée bosser sans relâche, ça le fait pas...

    RépondreSupprimer
  9. Moi je trouve que tu as une façon très poétique de nous parler de ton derch. J'ai dit poétique? Quant à la pudeur, le post est tellement hilarant qu'on peut se la foutre justement dedans! (fin s'il reste de la place).
    Gérard M. qui compte les jours avant de rejoindre la Cooooorse !

    RépondreSupprimer
  10. Comme dirait ce "gentil" médecin, La vache ! T'as morflé.
    Et puis vas expliquer après ton retour de vacances que fuck tu as fait un séjour à l'hosto à cause d'hémorroïdes.
    Bon je compatis mais je me suis quand même bien marrée. Allez on peut rire maintenant c'est passé.
    Et la petite famille, elle était où pendant ce grand moment de solitude à l'hosto ? Nan je ne pose pas cette question pour que quelqu'un réponde DTC.
    Bonne après midi !

    RépondreSupprimer
  11. Ptain, t'es encore plus barge et drôle que c'que j'croyais ! je suis PTDR et je PDR !!!
    "je décédais du derche" : y'a pas, tu mérites vraiment la palme ! mes condoléances quand même ;-)
    Haude

    RépondreSupprimer
  12. Oh bordel ! Mon boss va se demander pourquoi je rigole autant devant mes dossiers là !
    Putain...faut prévenir quand tu fais des trucs comme ça roca ! que je me prépare psychologiquement à faire ma tête de "taf-sérieux-sur-ce-putain-de-dossier-de-merde-avec-ce-client-à-la-con" et que je sois morte de rire intérieurement "aaaah-la-con-mouaaahahahahah"
    Bon là c'est cramée....je lui réponds quoi ? "Non c'est rien Boss, une histoire hémorroïde suite à un baccalauréat violent et une glacière de saucissons Corse" (ouais le stress on le gère ou pas hein...)
    L.

    RépondreSupprimer
  13. Je ne peux pas mettre mon nom (tu comprendras) mais je compatis..... Personne ne peut comprendre cette douleur tant qu'on ne l'a pas vécu !!!!!! Moi ce n'était pas une balle de ping pong mais j'ai souffert... Je n'ai plus pris de cuite pendant un bon mois !!!!!

    RépondreSupprimer
  14. MOuuuuuuuuuuuuuuahahahahahahahaha !!!!
    oh c'est moche mais tellement bon !!! ah ah !!
    la réponse devait être saignante.....^^
    L.

    RépondreSupprimer
  15. Oh putain, la réponse du mari, c'est la cerise sur le gâteau, l'olive dans le martini, le grand soleil un 25 décembre!!!

    Mon dieu, j'aiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiime, j'aime, j'aime!!!

    Tu veux pas m'adopter??? on rigole bien chez toi!

    RépondreSupprimer
  16. Putain, il est fabuleux ton mec, vous vous êtes bien trouvés ;) !
    Bob

    RépondreSupprimer
  17. Par contre, qd je me disais "cette femme est couillue", je pensais que ce n'était qu'une métaphore !!!!
    Bob

    RépondreSupprimer
  18. Ahhhhhhhhhhhhhhh ! Désolée Roca, c'est à mourir de rire... mais avec beaucoup de compassion.
    Si, si dis-nous ce que tu lui as répondu à ton homme, lequel à beaucoup d'humour au demeurant.

    RépondreSupprimer
  19. Roca, t'es qu'une deglingo sans la moindre pudeur, mais putain ce que t'es drôle !

    RépondreSupprimer
  20. Ah ben VOILA !!! Le popcorn était LA métaphore qu'il me manquait pour décrire cette affreuse sensation d'éclosion là en dessous !!!...

    RépondreSupprimer
  21. ahahah chach!! j'm qd tu visualises mes propos :))

    RépondreSupprimer
  22. J'étais en transit avec mes boss dans un aéroport quand j'ai lu ton post (quand on est accro ça n'attend pas)et je me suis mise à pleurer de rire en refusant de leur dire pourquoi.
    Je t'annonce donc le décès de ma crédibilité professionnelle mais je ne regrette pas!
    (en plus une de mes amies a vécu une aventure similaire donc je lui ai dédicacé ton post)

    RépondreSupprimer
  23. ahahah Jo well done! te reste plus qu'a ramer

    RépondreSupprimer
  24. 'Tain tu es d'une autre galaxie ma parole !!

    là j'avais une journée pas très fendard, je ris au larmes tellement c'est bon ce que tu racontes !!!

    RépondreSupprimer
  25. Merci Roca ! J ai tapé des barres ! Étant moi même une Pierre Richard, je me reconnais trop dans tes posts... J avoue tu me bats quand même sur ce coup là ! Et Congratulations pour les 2 CDI !!!

    RépondreSupprimer
  26. Ton récit est juste excellent!!! Mais je compatis à fond parce que, putain que ça fait mal (c'est du vécu!)

    RépondreSupprimer
  27. Merci, c'est un bonheur de vous lire, continuez vous nous faites du bien !

    RépondreSupprimer
  28. "genre une vraie vache dans mon cul"!!
    Merde.
    Ahahahahahaha!
    Ohohohoho!
    Je pense sérieusement à me concocter un petit recueil de tes post. Histoire de faire de ma vie et grace à ta lecture, un festival de marrade bien couillue.
    Désespérement... FAN!

    RépondreSupprimer
  29. Whooo punaise !!! J'l'avais pas lu ce post, il est énorme ! Savoir si bien raconter sa crise hémorroïdaire, c'est du grand art ! Bravo !
    VB

    RépondreSupprimer
  30. j'ai beaucoup ri jusqu'au détail de la "balle de ping pong".. arrgh. non en vrai j'ai ri aussi après, hé hé :)
    perso le 1er (et dernier) cas personnel d'hémorroïde a été vécu à l'étranger... va expliquer au pharmacien en espagno-franco-anglais-langage-des-signes que t'as CA au derche... au moins mes copines ELLES ont beaucoup ri !
    merci Roca pour ces détails si croustibons :)

    RépondreSupprimer
  31. J'ai faillis criée OH MICRACLE !! PIERRE RICHARD LE RETOUR... et puis... et puis... ça. Mais bon Roca, je te pardonne, car Roca restera toujours Roca. Mais tu manque quand même beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. faut que je m'y mette faut que je m'y mette faut que je m'y mette faut que je m'y mette faut que je m'y mette faut que je m'y mette faut que je m'y mette faut que je m'y mette ....mon nouveau mantra :)

      Supprimer
  32. Ah ma poule, j'ai frotté mes yeux pour voir si je ne rêvais pas !!! Mais oui, des mots, des nouveaux mots et des anciens mots (des nouveaux maux et des anciens maux ?) !!
    L'épilogue m'a une fois de plus fait cracher mon thé ...
    Et tu sais quoi ? Je viens d'acheter une table de ping pong ... je vais la prénommer Roca, en ton honneur ;))) !!!
    Bizzzz !!!
    bob

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. surtout des anciens mots en fait :)
      bisous
      ps : pr la table de ping-pong comment te dire?

      Supprimer
  33. super histoire de culs
    vous avez le don pour vous rendre dans le trou du cul

    RépondreSupprimer
  34. Ben l'intro c'est des nouveaux mots, ça compte quand même !
    Pour la table de ping pong, j'étais sûre que ça te plairait hahaha ;)) !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heu ... C'était Bob donc :) !

      Supprimer
  35. Je me rappelle de ce post comme si c'était hier ^^

    RépondreSupprimer